Les Armes

Pour commencer

Pour débuter dans la pratique, il vous faudra un bokken (pour le iaido) et un bokken plus un shinai (pour le kendo).

On peut trouver des bokken à partir de 15€ et des shinai autour de 30€.

 

Shinai

Le shinai est l’arme principalement utilisée pour la pratique du Kendo. Il est composer de quatre lames dont le jeu permet d’amortir les chocs.

shinai

I -Choisir son shinaï

– La taille :

Les femmes utilisent des taille 38 et les hommes des 39 pour les adultes.

Pour être plus précis voici le tableau officielle de la fédération internationale récapitulatif des normes de compétitions en fonction de l’age et du sexe du pratiquant.

Sexe Junior
– de 15 ans
Adolescent
15 à 18 ans
Adulte
18 ans et +
Longueur

Homme/Femme

Inférieur à 114cm
Taille 37 max

Inférieur à 117cm
Taille 38 max

Inférieur à 120cm
Taille 39 max

Poids

Homme

Supérieur à 440g

Supérieur à 480g

Supérieur à 510g

Femme

Supérieur à 400g

Supérieur à 420g

Supérieur à 440g

Diamètre Sakigawa

Homme

Supérieur à 25mm

Supérieur à 26mm

Femme

Supérieur à 24mm

Supérieur à 25mm

– Le type : Il existe différent types de shinaï  selon le type de pratique.

Lorsque l’on débute, ce choix n’est pas fondamentalement important, il vaut mieux rester sur du standard et ne pas mettre trop d’argent dedans.

      • Standard : Ce type de shinaï est adapté à tout type de pratique. C’est le choix conseillé lorsqu’on débute la pratique.
      • Dobari ou « corps large » : Ce type de shinaï a un centre de gravité plus proche de la tsuba.
      • Kobangata ou « poignée ovale » : Ce type de shinaï a une tsuka (garde) ovale se rapprochant de la prise d’un bokken pour facilité la prise en main.
      • Jissengata ou « forme pour le combat réel » : Ce type de shinaï a un corps large et une pointe plus fine que le dobari. Ce qui approche encore plus l’équilibre sur la tsuka.
      • Kotogata (ou Chokuto) « forme ancienne » : Il s’agit du premier type de shinaï fabriqué, donc non optimisés pour l’équilibre. l’épaisseur est équilibrée sur l’ensemble du shinaï, ainsi, le poids est uniforme, et l’équilibre vers le centre.
      • Suburito : Ce type de shinaï a un corps plus gros et plus lourds (6 lames au lieu de 4). Il est utilisé pour pratiquer les suburi et pour renforcer les muscles des bras .

 

Il existe des types de shinaï correspondant à des combinaison des types si dessus.

– La matière :

      • Shinaï en bambou : Ce type de shinaï est la matière la plus équilibrée. La souplesse et la résistance de l’arme vont variés en fonctions du type de bambou utilisé. C’est ce matériau qui est à privilégier pour commencer.
      • Shinaï fumé : Ce type de shinaï est fabriqué à partir de bambou ayant été chauffé ce qui le rend plus foncé et plus résistant.
      • Shinaï en carbone : Ce type de shinaï est constituée de matière synthétique ce qui le rend plus résistant. L’entretiens est plus facile mais du coup, il manque de souplesse rendant le travail techniques plus difficile.

Plus d’informations sur le choix :

http://www.blog.budoexport.com/artsmartiaux/kendo/choisir-son-shinai-kendo/

 

II – Préparer un nouveau shinaï

Avant tout première utilisation, le shinaï doit être préparé pour l’assouplir et éviter les échardes.

Pour cela il faut le démonter, (voir partie III) casser les arêtes présentes à l’intérieur de chaque latte et bien les poncer.

Au moment de le remonter, il est important de bien serrer le tsuru (corde reliant la pointe à la garde) et le nakayui (nœud central).

III – Entretenir son shinaï

L’entretien du shinai est indispensable à une pratique en toute sécurité. Il est nécessaire de vérifier que les lattes ne sont pas usées ou cassées. Il faut aussi poncer les lattes de manière régulière afin d’éviter les échardes. Il est aussi conseillé de les huiler avec de l’huile végétale (huile de lin, toutes les huiles ne sont pas adaptées). Vous pouvez en acheter sur les sites spécialisé (voir « Où acheter ») ou utilisé de l’huile de cuisine même lui d’olive si vous aimez l’odeur.

– Démonter votre shinai :

 Après avoir ôter la tsuba-dome et la tsuba, défaire le nakayui (1) puis le tsuru (2) avant d’enlever la saki-gawa (3) tout en maintenant les lattes ensembles avec une main et bien récupérer la pièce en plastique qui se trouve au bout (saki-gumu). Enfin, enlever la tsuka-gawa (4).

 

1                                                      2                                                3                                               4

Vous pouvez alors vérifier l’état de chaque latte.

– Remonter votre Shinaï

 

Replacer les quatre lattes et glisser la Tsuka-gawa (1) puis placer le Saki-gumu (2) au bout opposé, puis la Saki-gawa (3)

.

                                                                                                                                                                                                         1                                         2                                                3

Attacher ensuite le tsuru comme ci-dessous (si nécessaire, couper le bout qui dépasse) :

Pour finir, effectuer le nœud du Nakayui et couper le bout qui dépasse.

 

Pour plus de détails : http://shumisen.asso-web.com/52+shinai-entretien.html

N’hésitez surtout pas à demander conseil aux sempais !


Bokken/Bokto et Saya

Utilisé en Kendo et en Iaido, le bokken est un sabre en bois dont la prise en main rappelle celle du katana. Il est couramment utilisé pour la réalisation des kata de kendo, les kihon en iaido ou pour les échauffements.

I – Choisir son bokken

Le choix du bokken de base est des plus simple.

Attention à choisir un bokken avec tsuba et tsuba dome (garde et pièce permettant de la maintenir) les vendeurs d’équipement pour l’aikido n’en proposent pas toujours.

bokken

Un Bokken standard à :

– Une longueur de 101,5 cm pour une lame de 75,5 cm environs.

Certains bokken ont des longueurs différentes mais ils sont utilisés pour d’autres pratiques ou des écoles (Koryu) spécifiques.

– Une courbe ou sori d’environ 25 mm (un bon compromis entre maniabilité, équilibrage, et résistance à l’impact).

Ils existes des bokken ayant plus ou moins de courbures, utilisée aussi pour des koryus.

– Le poids du bokken est également important.

Un bokken léger sera utilisé pour travailler la finesse et la précision alors qu’un bokken plus lourd seras plus précis mais nécessitera plus de force physique.

Ce poids va varier en fonction de :

    • La forme du mine (ou dos) de la lame. L’idéal pour débuter est l’hiramine car les autres formes vont modifier l’équilibre de la lame.
    • La forme du kissaki (ou pointe) de la lame influe aussi sur l’équilibre.
    • L’essence du bois utilisée.

Un bokken en chêne rouge est bien pour débuter car il n’est ni trop lourd ni trop fragile.

Cependant il existe d’autre types de bokken spécifique

bokken

Plus d’informations sur le choix :

http://www.blog.budoexport.com/artsmartiaux/aikido/choisir-son-bokken-taille-poids-forme-bois/#more-723

II – Entretenir son bokken

L’entretiens du bokken est moins important que celui du Shinai ou du Iaito, cependant, il est nécessaire de vérifier l’absence d’échardes. En effet, une utilisation importante, notamment lors de la réalisation des katas de Kendo où les bokkens vont s’entrechoquer peut les abîmer. Il est également possible de le huiler au même titre que le shinaï pour que le bois ne s’assèche pas.

III – Choisir sa Saya

La Saya, ou fourreau est utilisé avec le bokken lorsqu’on débute le Iaido. Il faut prendre une Saya de bokken standard avec un sageo. Elle est en matière plastique.

Lors de l’achat du iaito, la saya sera fournie avec le iaito.


 Iaito

Le Iaito est l’arme principalement utilisée pour la pratique du Iaido.

iaito

I – Choisir son Iaito

Le choix du iaito est très important il est donc fortement conseillé de demander conseil aux enseignants.

Il est possible de commander un Iaito dans son ensemble ou bien de choisir chaque pièce.

L’important est la taille de la lame.

Voici le tableau officiel de la fédération japonaise pour les tailles de lame en fonction de la taille du pratiquant.

Taille (cm) Longueur de lame (shaku) Longueur de lame (cm)
150 2.20 66.6
155 2.25 68.2
160 2.30 69.6
165 2.35 71.2
170 2.40 72.7
175 2.45 74.2
180 2.50 75.8
185 2.55 77.3
190 2.60 78.8

Il est recommandé aux femmes de pratiquer avec un modèle 0.05 shaku plus court

La taille de la tsuka est aussi importante car elle détermine l’équilibre de l’arme. Cela va dépendre du fabriquant.

Il existe aussi des modèles avec lames allégées.

II – Entretenir son Iaito

Le Iaito, même si il s’agit d’un sabre d’entraînement reste dangereux. Ils est donc important de vérifier régulièrement que la lame n’est pas tordue et que l’ensemble est bien monté. Le mekugi (pièce de bois qui fixe la lame sur la garde) doit notamment bien être fixe.

– Le frein

Le frein sur la saya évite à la lame de glissé hors du fourreau. Parfois, ce frein va disparaître à l’usure, il est donc important de pouvoir le réparer.

Il est possible d’utilisé des hanche de clarinette ou de saxophone et de la colle en bois.

– Le Mekugi

Le mekugi est la goupille liant la lame au reste du sabre. Cette pièce peut s’user a force d’utilisation, il est donc important de vérifier a chaque utilisation que la pièce est bien en place mais aussi que la pièce en elle même ne s’use pas. Pour cela il faut la démonté une fois par an.

– La lame :

 il est important de polir la lame avec de la poudre de craie tout en prévenant l’oxydation grâce à l’huile  :
–  Retirer l’huile ancienne avec un papier de riz.
–  Saupoudrer de la craie broyée sur la lame à l’aide de l’uchiko.
–  Essuyer la lame avec un papier de riz pour la polir et la nettoyer.
– Huiler à nouveau la lame.
– ranger le sabre dans la saya (fourreau). la lame huilée en contact avec le bois du fourreau va nourrir le bois et éviter ainsi l’asséchement.

Si la lame est en acier, utiliser  l’huile de clous de girofle diluée. (L’huile non diluée est abrasive). Si elle est en alliage de zinc (généralement aluminium + zinc) ou en acier inoxydable, l’entretien n’est pas nécessaire mais la huiler avec de l’huile d’amende douce permet d’entretenir la saya.

kit equipement iaito

Des kits tel que celui-ci sont en vente sur les sites spécialisés.


Shinken

Le Shinken  « Nouveau Sabre », correspond au sabre aiguisé de facture moderne. Cependant sa manufacture respecte les étapes traditionnelles. Il est utilisés en Iaido par les pratiquants avancés, en général on le pratique à partr du 4ème dan, il devient obligatoire à la présentation du 6ème dan. Il ne convient donc absolument pas aux débutants et aux « petits grades ».